On November 23rd, the Sauvé community and general public gathered together to listen to renowned human rights lawyer, Emeritus Professor of Law and former Minister of Justice & Attorney General of Canada, the Honourable Irwin Cotler, P.C., O.C. share his experiences as a life-long advocate for diversity, peace, justice and human rights.

Following welcoming remarks from Foundation President, Ion Valaskakis, 2011-12 Sauvé Fellow Sadia Rafiquddin presented the Jeanne Sauvé Forum’s distinguished guest, Professor Irwin Cotler.

A constitutional and comparative law scholar, Professor Cotler intervened in landmark Charter of Rights cases in the areas of free speech, freedom of religion, minority rights, peace law and war crimes justice. As Minister of Justice and Attorney General, Irwin Cotler initiated the first-ever comprehensive reform of the Supreme Court appointment process and helped make it the most gender-representative Supreme Court in the world; appointed the first-ever aboriginal and visible minority justices to the Ontario Court of Appeal; initiated the first-ever law on human trafficking; crafted the Civil Marriage Act, the first-ever legislation to grant marriage equality to gays and lesbians; issued Canada’s first National Justice Initiative Against Racism and Hate; quashed more wrongful convictions in a single year than any prior Minister, and made the pursuit of international justice a government priority. An international human rights lawyer, Professor Cotler serves as international legal counsel to imprisoned Saudi blogger Raif Badawi, Venezuelan political prisoner Leopoldo López, and Shi’ite Cleric Ayatollah Boroujerdi in Iran.

Throughout his talk, Professor Cotler emphasized the importance of defending cultural and ethnic rights while committing to celebrating diversity in all its form. He generously shared vignettes from his own personal and professional experiences, several of which highlighted the correlation between considering historical contexts and the pursuit of social justice. When he spoke about serving as Counsel to prisoners of conscience – such as Andrei Sakharov and Nathan Sharansky, Nelson Mandela, Jacobo Timmerman and Prof. Saad Eddin Ibrahim – Dr. Cotler acknowledged the interconnectedness of their cases: they were all public leaders fighting for democracy and equality on a grand scale and have changed the course of history. Professor Cotler also stressed the importance of speaking on the behalf of current political prisoners, which is crucial in helping to secure their release.

“Wherever we are, we are the guarantors of our each other’s destinies.” – The Honourable Irwin Cotler

Furthermore, Professor Cotler stated that constitutional values and rights are essential in fostering public leadership and honouring diversity in Canada. He recognized the interdependence between human rights and grassroots movements, linking equality rights with women’s movements and aboriginal rights with the work of diverse indigenous groups. Moreover, he discussed his plans to launch the “Raoul Wallenberg Center for Human Rights” in memory of Raoul G. Wallenberg (1912-1945), a Swedish humanitarian widely celebrated for saving tens of thousands of people in Nazi-occupied Hungary during the Holocaust.

Following Professor Cotler’s speech, the audience was encouraged to ask questions, which centered on human rights issues in Tibet, Saudi Arabia and Guantanamo Bay. After an energizing Q&A, 2009-10 Sauvé Fellow and survivor of the Rwandan Genocide, Éloge Butera who offered inspiring closing remarks: “To do good in the world means valuing every single human being.”

For photos of “An Evening with Irwin Cotler: Promoting Justice, Human Rights and Peace through Public Leadership”, click here.

The Foundation would like to thank Professor Cotler, our guests, new friends, community members, Fellows, staff and volunteers for making this an unforgettable public event.

Le 23 novembre, la communauté Sauvé et le public se sont réunis pour écouter l’avocat réputé pour son expertise en droits de la personne, professeur émérite en droit et ancien ministre de la Justice et procureur général, l’Honorable Irwin Cotler, c.p., o.c., venu partager plusieurs de ses expériences en tant que fervent militant pour la diversité, la justice, la paix et les droits de la personne.

Suivant une allocution de bienvenue de la part du président de la Fondation, Ion Valaskakis, la Boursière Sauvé (2011-12) Sadia Rafiquddin a présenté le conférencier distingué du Forum Jeanne Sauvé, le professeur Irwin Cotler.

Spécialiste du droit constitutionnel et comparé, Irwin Cotler a invoqué tous les articles de la Charte canadienne des droits et libertés dans ses plaidoiries, notamment dans des causes historiques sur la liberté d’expression et de culte, les droits des femmes et des minorités, les crimes de guerre, les droits des prisonniers et le droit de la paix. À titre de ministre de la Justice et de procureur général, il a aidé à changer le visage de l’appareil judiciaire en lançant la première réforme du processus de nomination à la Cour suprême du Canada, faisant de cette dernière la Cour suprême la plus représentative des femmes au monde; il a été le premier à nommer juges au tribunal d’appel de l’Ontario des membres des minorités visibles et de la communauté autochtone; il a déposé le tout premier projet de loi visant à criminaliser la traite de personnes; il a introduit la Loi sur le mariage civil, la première loi à accorder le droit au mariage aux gais et lesbiennes; il a présenté la première Initiative nationale de justice contre le racisme et la haine du Canada; il a annulé plus de condamnations injustifiées en une seule année que tout ministre avant lui et il a fait de la poursuite de la justice internationale une priorité. En tant qu’avocat spécialisé en droit international en matière de droits de la personne, il est récemment devenu le conseiller juridique international du blogueur saoudien emprisonné Raif Badawi, du prisonnier politique vénézuélien, Leopoldo López, et du religieux chiite iranien, l’ayatollah Boroujerdi.

Tout au long de son discours, le professeur Cotler a mis l’emphase sur la défense des droits culturels et ethniques ainsi que l’importance de célébrer la diversité dans toutes ses manifestations. Il a généreusement partagé des vignettes de son passé personnel et professionnel, dont plusieurs ont démontré les liens entre la contextualisation historique et la quête de justice sociale. En discutant de son passé comme conseiller juridique pour des prisonniers politiques – tels que Andrei Sakharov et Nathan Sharansky, Nelson Mandela, Jacobo Timmerman et le professeur Saad Eddin Abrahim – le Dr. Cotler a reconnu l’interconnectivité de leurs parcours. Ils étaient tous des leaders publics qui ont lutté pour la démocratie et l’égalité à grande échelle, tout en changeant le cours de l’histoire. Le professeur Cotler a aussi souligné l’importance de parler au nom des prisonniers politiques pour ainsi contribuer à obtenir leur libération.

« Peu importe où nous sommes, nous sommes les auteurs de nos destins. » – l’Honorable Irwin Cotler

Par ailleurs, le professeur Cotler a affirmé que les valeurs et les droits constitutionnels sont indispensables pour promouvoir le leadership public et la diversité au Canada. Il a reconnu l’interdépendance entre la lutte pour les droits de la personne et la mobilisation populaire, accentuant le lien entre les droits à l’égalité et les mouvements féministes ainsi que les droits des peuples autochtones et les activités de divers groupes indigènes. De plus, il a parlé de son projet de lancement du « Raoul Wallenberg Center for Human Rights », à la mémoire de Raoul G. Wallenberg (1912-1945), un humanitaire suédois largement célébré pour avoir sauvé des dizaines de milliers de personne en Hongrie lors de l’occupation nazie durant l’Holocauste.

Après le discours du professeur Cotler, le public fut encouragé à poser des questions. Celles-ci étaient axées sur les enjeux reliés aux droits de la personne au Tibet, en Arabie Saoudite et à Guantanamo Bay. Après une période de questions énergisante, le Boursier Sauvé (2009-10) et survivant du génocide rwandais, Éloge Butera, a offert des observations finales : « faire du bien dans le monde signifie reconnaître la valeur de chaque être humain. »

Pour les photos de l’événement « Une soirée avec Irwin Cotler: La promotion de la justice, des droits de la personne et de la paix grâce au leadership public », cliquez ici.

Nous aimerions remercier le professeur Cotler, nos invités, nouveaux amis, membres de la communauté, Boursiers, l’équipe et les bénévoles qui ont fait de cet événement une soirée inoubliable.