1396557061857

La force de la Fondation Jeanne Sauvé tient essentiellement du fait qu’elle jouit d’une position unique en plein cœur des communautés culturelles et universitaires multidimensionnelles auxquelles elle s’identifie et apporte sa contribution. Depuis 2012, un partenariat avec l’Université Concordia offre une nouvelle dimension au volet particulièrement dynamique du programme qui est consacré aux études.

Situé à 10 minutes de marche de la Maison Sauvé, le Quartier Concordia est le campus urbain de nombreux programmes d’arts et de sciences, des arts visuels, de l’École de gestion John-Molson, et de la Faculté de génie et d’informatique, ainsi que de l’École de cinéma Mel Hoppenheim, le plus grand centre universitaire sur le film d’animation, la réalisation de films et les études cinématographiques au Canada.

À Concordia, 46 000 étudiantes et étudiants abordent de front les grands enjeux de notre monde. Inspirés par des gens du savoir, soutenus par des installations de pointe, ils explorent des solutions novatrices, contribuent à l’essor social. Qu’il s’agisse de dynamiser Montréal ou de brancher l’humain sur l’humanité ici, la créativité fait loi.

Concordia, dont le nom s’inspire de la devise de la Ville de Montréal Concordia Salus signifiant « le salut par la concorde », est le fruit de la fusion de deux institutions : le Collège Loyola (1896) et l’Université Sir George (1926).

L’École des affaires communautaires et publiques revêt un intérêt particulier pour les participants des programmes de la Fondation Jeanne Sauvé, car elle offre aux étudiants du premier cycle et des cycles supérieurs une formation interdisciplinaire unique en son genre sur l’analyse des politiques publiques, la défense des intérêts, et le développement communautaire et économique. Depuis 1979, et surtout grâce aux travaux de ses étudiants, l’École a été un catalyseur de discussions et de débats sur les politiques publiques aux niveaux local et international.

Concordia, qui a connu une forte expansion ces dernières années, accueille pas moins de 47 000 étudiants dont plus de 12 % sont étrangers et proviennent de quelque 150 pays.

L’Université offre aujourd’hui 300 programmes de premier cycle, 195 programmes, diplômes et certificats de deuxième cycle, et 35 programmes de troisième cycle. L’École d’éducation permanente propose en outre des programmes non crédités.

Les activités de recherche abordent aussi bien les enjeux sociaux et les besoins de l’industrie que la diversité culturelle, et la science et la technologie selon de très nombreux angles. Les chercheurs de l’Université Concordia apportent une contribution majeure aux nouvelles connaissances sur la durabilité environnementale comme sur la santé et le bien-être des personnes.

Le campus compte de nouveaux édifices, notamment les tours jumelles de la Faculté de génie, le Complexe intégré des sciences informatiques et des arts visuels, et la spectaculaire École de gestion John-Molson de 15 étages qui a reçu une certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) comme édifice vert à haut rendement énergétique.

Situé à sept kilomètres de là, dans un paisible quartier résidentiel, le Campus Loyola est dédié aux arts de la scène, aux études en communication et au journalisme. Il comprend un mélange d’édifices de style gothique datant du début du 20e siècle et de constructions ultramodernes comme le Complexe des sciences Richard-J.-Renaud et la salle de concert de 570 places réputée pour son acoustique exceptionnelle, qui doit son nom au célèbre compositeur de jazz montréalais Oscar Peterson.

Vivante et diversifiée, la population étudiante est souvent à l’avant-plan des enjeux sociaux. Il y a une multitude d’associations et de clubs pour tous les besoins – études, défense des intérêts, vie sociale et activités culturelles – et il n’en tient qu’à vous d’en créer d’autres si vous ne trouvez pas ce qui vous convient.

Autres liens

23 universités canadiennes figurent sur la liste des 500 meilleures institutions du monde– l’Université Concordia vient de se hisser au palmarès … Le classement tient compte, entre autres, du nombre d’anciens étudiants et d’employés lauréats de prix Nobel et de médailles Fields, du nombre de chercheurs récipiendaires de grandes distinctions, du nombre d’articles publiés dans les revues Nature et Science, et du nombre de citations scientifiques et en sciences sociales (août 2013).

Montréal : la meilleure ville du Canada pour étudier
Foyer de l’Université Concordia, Montréal occupe le 9e rang mondial du palmarès QS