Les événements publics du Forum s’intéressent au leadership public pour des sociétés culturellement diversifiées. Ceux-ci enrichissent le dialogue public autour de la complexité des défis mondiaux et mettent de l’avant les connaissances, les habiletés et les valeurs qui sont nécessaires pour relever ces défis.

Depuis l’inauguration du Programme de leadership public Jeanne Sauvé 2015-17, les Boursiers Sauvé se sont dévoués à l’art des discours narratifs, des récits d’ordre personnel racontés pour servir au grand public.

Le 27 avril dernier, la Fondation a organisé l’événement « La diversité et le leadership racontés » à la Maison Sauvé. Lors de cette soirée, les Boursiers ont partagé leurs histoires personnelles avec leurs pairs, leurs collègues autres membres de la communauté. Ces récits avaient pour but d’explorer des thèmes importants, tels que l’équité, l’inclusion, l’exclusion, l’identité ainsi que les relations de paix et de pouvoir.

« Ce fut une expérience émouvante, puissante et intense, et je suis tellement reconnaissante d’y avoir participé. Ce fut très enrichissant. » – spectateur

Les récits partagés étaient tout aussi diversifiés et inspirants que les Boursiers eux-mêmes. Après le discours d’ouverture, un premier groupe a pris la parole pour discuter des défis reliés à l’appartenance et à l’identité à l’ère de la mondialisation. Originaire de Londres, Edison nous a fait part de son propre témoignage de racisme dans son pays natal, et par conséquent, comment ses expériences l’ont poussé à poursuivre des pédagogies culturellement adaptées en tant qu’enseignant. Brijlal a évoqué son enfance au Népal, pays natal qu’il a quitté à un jeune âge pour poursuivre ses études à l’étranger. Rachel nous a expliqué comment son parcours, façonné par son identité nordique et sa vie à Yellowknife, a influencé son travail militant et multidisciplinaire. Puis, Costin s’est prononcé sur l’exode des jeunes Roumains ainsi que les difficultés auxquelles font face ceux qui restent en Roumanie rurale.

Après les premiers récits, Kahiennes Sky (représentante du « Kanawà :ke Survival School »), son conjoint Jeffrey Diabo et leur fille Cora Kahnennisakhe Diabo, ont partagé leurs histoires. Puis, Cora a interprété « Esganye’ Women’s Song », qu’elle a elle-même composé.

Après cette prestation émouvante, quelques Boursiers ont parlé d’inclusion et d’exclusion. Maya a témoigné de la violence, des conflits et de la discrimination qui persistent en Israël. Toutefois, elle a aussi parlé de la coopération, de l’optimisme et l’humanité qui habitent son pays natal. Svjetlana a présenté les situations de discrimination dont elle et sa famille furent la cible lors de leurs déplacements internes en Bosnie-Herzégovine, leur pays d’origine. Cette histoire s’est cependant terminée sur les thèmes de l’amitié, de la différence et de la diversité. Puis, ce fut le tour de Charles, qui nous a transportés au Nigéria, où il a été confronté à des politiques identitaires tribales dès un jeune âge. Et finalement, Sabrina a dénoncé le genre de leadership qui nie la diversité et la dignité humaine et qui alimente la marginalisation et les inégalités, tout en parlant du racisme auquel elle fait face en tant que Française d’origine Tunisienne.

Et pour clore la soirée, le troisième et dernier groupe de Boursiers s’est attaqué aux complexités de la diversité. Syed nous a parlé d’intolérance, de radicalisation et d’extrémisme au Pakistan, en concluant que nous devons toujours lutter pour la paix, la coexistence et la réconciliation, et ce, surtout dans un contexte de violence cyclique. Ce récit fut suivi par celui de Jaspreet, qui a partagé son expérience au département des urgences dans l’Ouest canadien. Elle nous a expliqué qu’il est primordial que les professionnels de la santé puissent identifier correctement les causes des problèmes de santé des populations vulnérables et marginalisés, pour mieux comprendre et combattre ces causes. Puis, Rolando a partagé son parcours, parsemé par les défis reliés à la pauvreté familiale aux Philippines, qui fut influencé par le pouvoir de l’éducation et du militantisme. Finalement, ce fut le tour de Jon, qui nous a parlé de sa décision de quitter le milieu du développement international pour poursuivre une carrière axée sur le communautaire, sur la voix populaire ; une carrière dédiée aux renforcement des communautés par le biais de la mobilisation, le respect et la résolution de problèmes inter-sectionnelle.

La Fondation aimerait remercier l’équipe « VOX Method » ainsi que la directrice des programmes, Simone Hanchet, pour leur soutien continu envers les Boursiers et leur développement narratif. Ce dévouement a permis aux récits authentiques de prendre forme. De plus, nous aimerions remercier les Boursiers d’avoir partagé leurs histoires personnelles et touchantes avec le grand public. Les membres du public ont quitté la Maison Sauvé sur un pas plus léger, plus inspiré, et ce, grâce à ces jeunes leaders.

 

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir de l’information sur nos nouvelles et évènements!

Suivez-nous

Suivez-nous

  • More on why QS Intelligence Unit ranks Montreal as the best student city in the world.
  • Sauvé Fellow Sadia Rafiquddin spoke at #TheWalrusTalks about her hiking journey with Innu Elder Elizabeth Penashue
  • Check out our #SauveSpotlight of the week, incoming Fellow Barbara Karuana @queenbabbz