Le 5 avril dernier, la Fondation Jeanne Sauvé a organisé sa toute première soirée cinéma, dédiée au long métrage documentaire In Pursuit of Peace (À la poursuite de la paix). Et la communauté Sauvé – incluant les Boursiers Sauvé, l’équipe, des membres du conseil, des conseillers principaux ainsi que des membres de la grande communauté montréalaise – était au rendez-vous.

Réalisé par Garry Beitel et produit par Barry Lazar, À la poursuite de la paix raconte l’histoire méconnue des Canadiens et Canadiennes qui travaillent sur les lignes de front internationales de médiation pour la paix. De la Turquie au nord de l’Irak en passant par le Congo (RDC) et le Soudan du Sud, le film rend compte des défis du travail de ces artisans de la paix en explorant tour à tour leurs espoirs, leurs engagements ainsi que leurs apprentissages sur le terrain. Ce long métrage révèle l’impact qu’a la violence sur la vie de ceux qui sont directement touchés par les conflits armés et souligne l’importance des interventions civiles non armées et la médiation comme réponse aux situations de guerre civile.

Ce film est centré sur les efforts collectifs d’Andrew Marshall (médiateur de conflits armés), Tiffany Easthom (directrice de « Nonviolent Peaceforce » pour le Soudan du Sud), Kai Brand-Jacobsen (fondateur de « Peace Action, Training and Research Institute of Romania », qui travaille activement pour la paix), Oumar Sylla (conseiller technique en chef pour l’ONU-Habitat dans l’est du Congo) ainsi que sur les témoignages de nombreux survivants de conflits armés qui tentent désormais de cultiver la paix et la réconciliation. À la poursuite de la paix suit ses protagonistes alors qu’ils partagent leurs défis et leurs espoirs tout en essayant de trouver des solutions aux situations de guerre et de violence.

Après le visionnement du film à la Maison Sauvé, le public a eu droit à une période de questions-réponses avec Garry Beitel, réalisateur de documentaires basé à Montréal, et Barry Lazar, journaliste et producteur de documentaire. Des questions sur le processus créatif du film, les initiatives internationales axées sur la médiation et la paix, les réalités de guerre sur le terrain, etc. ont suivi. Après une discussion captivante, les spectateurs ont quitté l’évènement inspirés et même liés à la mission et à l’humanisme du documentaire.

« Le problème, ce n’est pas les conflits, mais plutôt la violence. Notre rôle en tant que citoyens du monde, c’est de réduire la violence où qu’elle se trouve. » – Garry Beitel

La Fondation aimerait remercier reFrame Films une fois de plus pour avoir partagé ce film avec la communauté Sauvé, dans le cadre du Forum Jeanne Sauvé. Nous espérons organiser d’autres événements de ce genre dans le futur.


*Avis aux intéressés : le DVD du film est maintenant disponible en ligne.

 

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir de l’information sur nos nouvelles et évènements!

Suivez-nous

Suivez-nous

  • Our #SauveEncore program has begun. Fellows from different cohorts connect and reflect as a community in the next t…
  • The 2015-17 Fellows were happy to hear previous Fellow @adamdaif share some words of wisdom about Lobbying, Public…
  • Thank you, Raye Kass & Colin Robertson of @Concordia for facilitating the session on Team Dynamics w/ our 2015-17…