La présentation de Mame Ndiaye consacrée à l’économie et l’entrepreneuriat sociaux au service de l’émancipation des femmes

Mardi le 23 avril 2013, la Fondation Sauvé organisait une présentation et une table ronde intitulée « L’entreprenariat social et l’économie sociale au service de l’émancipation des femmes». Organisé par Mame Diarra Bousso Ndiaye, Boursière Sauvé 2012-2013, l’évènement a donné la chance aux participants de développer leurs connaissances des femmes et de leur lutte pour la justice à travers le monde.

Mame a parlé des résultats de sa recherche sur la réintégration économique et sociale des femmes et des jeunes opprimés. Elle a contribué à la discussion sur les causes cruciales en partageant son expérience dans le contexte de l’Afrique subsaharienne. Elle a aussi mis de l’avant sa vision sur la manière dont les entrepreneurs sociaux peuvent utiliser les outils économiques afin d’augmenter l’autonomie des groupes marginalisés.

Mame a amorcé la soirée avec une présentation de son travail visant à développer la capacité et l’influence de Solidarité active, une ONG qu’elle a fondée en 2002 afin d’adresser les inégalités sociales au Sénégal. Ses efforts ont mené à un projet intitulé « Académie Seconde Chance ». L’académie servira de centre de réhabilitation permettant aux femmes et aux jeunes de trouver l’aide dont ils ont besoin afin de se sortir de la pauvreté. En plus de procurer un accès à des programmes d’éducation et de développement professionnel (avec attention particulière sur la littérature et formation professionelle), elle va aussi mettre en place un fonds commun garanti afin d’aider ceux dans le besoin à obtenir le crédit financier nécéssaire à la mise sur pied d’une entreprise.

Suite à sa présentation, Mame a mené une table ronde sincère et animée, modérée par Simone Hanchet, directrice du Programme Sauvé. Les panelistes experts incluaient Wanda Bédard, fondatrice et présidente de 60 Million Girls; Jennifer Lonergan, fondatrice et directrice exécutive d’Aristri Sud et Stéphanie Emond, directrice du développement de la Fondation internationale pour l’assistance communautaire (FIAC).

Ces leaders ont chacune communiqué une perspective unique au sujet des défis auxquels font face les femmes dans le cadre des projets importants en développement international. Mme Bedard a parlé de l’importance de l’éducation et de l’autonomisation économique et de leurs rôles respectifs dans la modification de l’avenir des générations futures. Mme Lonergan a parlé du temps qu’elle a passé avec des artisanes à développer des entreprises, mettre des marchés économiques en contact, et générer du revenu indépendant. Mme Emond a discuté du pouvoir de l’autofinancement et a soulevé le fait que les modèles standards bancaires peuvent être adaptés afin de profiter aux économies plus faibles.

Les membres du public ont été invités à se joindre à la conversation par voie d’une période de questions animée. Par la suite, les participants et les présentateurs ont eu le plaisir de poursuivre la discussion ensemble.

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir de l’information sur nos nouvelles et évènements!

Suivez-nous

Suivez-nous

  • Sauve Residents trying out snowshoeing for the first time with one of our first snows =) https://t.co/GrEl8UfQe6
  • Congratulations to Sauve Fellow Thinh Nguyen, who was selected as part of the 2020 cohort of Changemakers for Child…
  • The Foundation and friends were happy to support Stephen De Four Wyre, who was conducting an orchestra at Saint Joh…